Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Vetropack a nettement accru sa rentabilité en 2011. Le fabricant valdo-zurichois d'emballages en verre a dégagé un bénéfice net de 59 millions de francs, en hausse de 52,5% comparé à l'année précédente.

Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts est tombé à 77,3 millions de francs, contre 84,2 millions un an auparavant.

L'entreprise avait revu à la hausse en janvier sa prévision de bénéfice. Les aléas monétaires sur les liquidités et les crédits internes ont eu moins d'incidence qu'escompté préalablement et se sont révélés plus faibles qu'en 2010. Au final, les pertes de changes se sont montées à 4,4 millions, contre 30,1 millions un an plus tôt. Le franc fort a néanmoins pesé négativement sur le chiffre d'affaires.

3000 collaborateurs

Vetropack emploie quelque 3000 collaborateurs, répartis sur sept sites de production en Suisse, en Autriche, ainsi qu'en Europe centrale et de l'Est. La société a par ailleurs reconstitué ses stocks l'an passé et privilégié la production des emballages en verre à forte valeur ajoutée.

En volume, les ventes totales du groupe ont atteint 4,16 milliards d'emballages en verre représentant quelque 1,246 million de tonnes, contre 4,36 milliards d'unités un an auparavant. Quelque 60,4% sont réalisées en Suisse (59,8% en 2010).

ATS