Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La vice-présidence du Parti libéral-radical suisse (PLR) suscite plus de candidatures qu'il n'y a de postes. Ils sont six à se présenter pour soutenir le conseiller national argovien Philipp Müller, seul candidat à la succession du Fulvio Pelli à la tête du PLR.

Deux des actuels vice-présidents se représentent devant l'assemblée des délégués du parti du 21 avril: la conseillère nationale vaudoise Isabelle Moret, 41 ans, actuelle vice-présidente depuis 2008, et le président du PLR schwyzois Vincenzo Pedrazzini, 51 ans, lui aussi déjà vice-président.

Les autres candidats sont Carla Speziali, maire de Locarno et avocate de 51 ans, qui a reçu le Swiss Award dans le domaine politique en 2006, Carmen Walker Späh, députée du canton de Zurich de 54 ans et présidente des Femmes PLR, ainsi que les conseillers nationaux genevois Christian Lüscher, 48 ans, et bernois Christian Wasserfallen, 30 ans.

Représentation régionale

L'élection de M.Lüscher est garantie dès lors qu'un des postes de vice-président doit revenir à un ancien représentant libéral, comme le prévoient les statuts depuis la fusion des deux partis. Les délégués auront une autre modification statutaire à décider: porter le nombre de vice-présidents de quatre à cinq, afin d'améliorer la représentation régionale au sein du comité directeur, précise le PLR dimanche dans un communiqué.

Les six candidats seront auditionnés ces prochains jours par la commission de sélection du PLR présidée par l'ancienne conseillère nationale Martine Brunschwig Graf. Ils se présenteront également devant la Conférence des présidents cantonaux. Le seul candidat à la présidence, Philipp Müller, a pour sa part passé avec succès les contrôles internes de bonne réputation qui ont confirmé la solidité de sa candidature, fait encore savoir le PLR.

ATS