Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Slovaque Peter Sagan (Tinkoff) a remporté la 7e édition du Grand Prix cycliste de Québec en devançant le Belge Greg Van Avermaet et le Français Anthony Roux, au sommet de la Grande Allée.

Sagan, champion du monde en titre, succède au palmarès au Colombien Rigoberto Uran lequel était en tête à 500 mètres de la ligne avant d'être débordé par le peloton.

Après avoir pris une pause de quelques semaines après les Jeux olympiques de Rio (où il s'était aligné dans la course VTT), Sagan avait repris la compétition la semaine dernière au Grand Prix de Plouay. Arrivé malade au Canada, le Slovaque de 26 ans, ne savait "pas à quoi s'attendre" au départ d'une course exigeante disputée en partie dans le Vieux Québec.

"C'est vrai que je ne savais pas me situer au départ de la course. Cela a été très vite dans les derniers hectomètres. J'ai pu profiter du travail des coureurs de la FDJ (pour Anthony Roux, ndlr) pour revenir sur Rigoberto Uran. Ma puissance a fait le reste", a expliqué le futur coureur de la formation allemande Bora. Sagan conforte sa place de leader au classement du World Tour.

Sous le soleil québécois, le peloton a longtemps musardé derrière un groupe de huit attaquants de la première heure, parmi lesquels le Français Alexandre Pichot et le Danois Lars Bak. Mais ces échappées n'ont jamais compté plus de cinq minutes d'avance jusqu'à ce que le Français Julian Alaphilippe prenne les devants à 40 km de la ligne avant d'être rejoint quelques minutes plus tard, à l'instar de l'Allemand Paul Vos, parti à 15 km du but mais avalé par le peloton un peu plus tard. Peu avant la flamme rouge, Rigoberto Uran, vainqueur en 2015, a alors placé une attaque tranchante. Mais alors qu'il semblait parti vers un nouveau succès, le Colombien a coincé dans les 500 derniers mètres, laissant la victoire à Sagan.

Dimanche, les battus du GP de Québec auront l'occasion d'une revanche à Montréal où le Belge Tim Wellens, vainqueur sortant, tentera de répéter sa performance d'il y a douze mois en remportant cette épreuve du World Tour dans le Mont-Royal.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS