Toute l'actu en bref

Sensation à Wengen ! A l'issue d'un combiné alpin complètement faussé par la neige, c'est le Zurichois Niels Hintermann qui s'est imposé.

L'espoir de 21 ans a raflé la mise devant le Français Maxence Muzaton et l'Autrichien Frederic Berthold, formant l'un des podiums les plus improbables de l'histoire de la Coupe du monde. En cause, la neige qui s'est mise à tomber au cours de la seconde manche en descente, et qui a littéralement scotché les coureurs sur le Lauberhorn.

Classé au 23e rang après la 1ère manche en slalom, Niels Hintermann a eu la chance de s'élancer en descente juste avant que le retour des précipitations. Le Zurichois en a profité pour prendre la tête, voyant ensuite tous les favoris échouer nettement sur son chrono.

Dans ces conditions, Justin Murisier est celui qui s'en est le mieux tiré parmi les cadors du combiné. Leader après la manche de slalom, le Valaisan a pris le 7e rang final, après avoir tout de même concédé 4''41 (!) à Niels Hintermann sur la descente.

Parmi les autres Suisses en lice, Nils Mani s'est classé à la 5e place, lui qui a également été favorisé par les conditions. Grosse déception en revanche pour Carlo Janka, bien placé après le slalom avant de sombrer au 19e rang. Le Grison, l'un des meilleurs descendeurs sur le Lauberhorn, a lâché près de cinq secondes sur Niels Hintermann vendredi après-midi...

Même si elle a été conquise dans des conditions peu équitables, Niels Hintermann a offert un bol d'air frais à l'équipe de Suisse masculine, qui courait toujours après une première victoire cette saison. Le Zurichois a aussi donné un sacré coup d'accélérateur à sa carrière, lui qui n'avait encore jamais fait mieux qu'une 21e place en Coupe du monde. Il s'était davantage illustré en devenant double champion de Suisse l'hiver dernier (descente+super-G) et en récoltant une médaille de bronze aux Mondiaux juniors de 2015 (descente).

ATS

 Toute l'actu en bref