Navigation

Vienne fait valser la planète pour commencer 2018

C'est la cinquième fois depuis 1993 que Riccardo Muti dirige l'orchestre sous les ors du Musikverein pour le Nouvel An. KEYSTONE/AP/RONALD ZAK sda-ats
Ce contenu a été publié le 01 janvier 2018 - 15:00
(Keystone-ATS)

Le Philharmonique de Vienne sous la direction de Riccardo Muti a tenté lundi d'aider la planète à aborder 2018 en douceur avec son traditionnel concert du Nouvel An. La performance a été retransmise en direct dans plus de 90 pays.

Suivi chaque année par quelque 50 millions de téléspectateurs selon le Philharmonique, c'est le rendez-vous de musique classique le plus médiatisé au monde. Les musiciens y interprètent les valses, polkas, galops et marches de Johann Strauss père (1804-1849) et de ses trois fils Johann (1825-1899), Joseph (1827-1870) et Edouard (1835-1916).

C'est la cinquième fois depuis 1993 que Riccardo Muti dirige l'orchestre sous les ors du Musikverein pour le Nouvel An. La chevelure grisonnante du célèbre chef d'orchestre italien, âgé de 76 ans, bougeait en rythme avec la musique. Outre des oeuvres de Johann Strauss comme les "Contes de la forêt viennoise", l'"Ouverture de l'opérette Boccacio" de Franz von Suppé ou "Stéphanie-Gavotte" d'Alphons Czibulka figuraient au programme 2018.

Dans l'assistance, le nouveau chancelier autrichien Sebastian Kurz, devenu à 31 ans le plus jeune dirigeant au monde, était accompagné au Musikverein par le Premier ministre néerlandais Mark Rutte. Les présidents d'Estonie et de Bulgarie comptaient également parmi les invités.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article