Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Joe Biden et Paul Ryan, colistiers de Barack Obama et Mitt Romney à la présidentielle américaine, ont eu de vifs échanges jeudi soir à Danville. Le démocrate a multiplié les attaques contre son adversaire républicain pour tenter de relancer Barack Obama dans la course à la Maison blanche.

A moins de quatre semaines de l'élection présidentielle du 6 novembre, Joe Biden s'est efforcé de faire oublier la passivité de Barack Obama lors de son débat du 3 octobre contre Mitt Romney. De l'avis général, le président sortant avait alors été dominé par le candidat républicain, au point que ce dernier a totalement comblé son retard dans les intentions de vote depuis.

Pugnace, le vice-président démocrate a rassuré son camp. Joe "Biden n'a pas été passif. Et si les démocrates voulaient quelqu'un qui ait du répondant, ils ont été servis", a estimé Charles Franklin, professeur de science politique à l'université de Wisconsin-Madison.

Débat vif mais courtois

Le débat, vif mais courtois, entre deux candidats à la vice-présidence a débuté par un échange sur les responsabilités de l'administration dans l'attaque du consulat de Benghazi, en Libye, le 11 septembre où l'ambassadeur américain a été tué.

"Nous irons jusqu'au fond de l'affaire, et où que nous mènent les faits, et quels qu'ils soient, nous en ferons part aux Américains, car quelles que soient les erreurs qui ont été faites, elle ne seront pas répétées", a affirmé Joe Biden, dénonçant les "foutaises" de son adversaire.

Paul Ryan a répliqué qu'il avait "fallu deux semaines au président pour reconnaître qu'il s'agissait d'une attaque terroriste" et a reproché à l'administration d'avoir changé de version sur le scénario de l'attaque.

Nucléaire iranien

L'Iran, tout comme l'Afghanistan et la Syrie, a aussi fait l'objet d'un échange vif sur la politique étrangère de Barack Obama. Le républicain a affirmé que la sécurité des Etats-Unis avait été affaiblie en quatre ans. Cet affrontement ne semble pas avoir dégagé de vainqueur.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS