Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le réseau des routes nationales devrait s'allonger de près de 376 kilomètres d'asphalte, mais aussi des liaisons de ferroutage de deux tunnels. Le National a complété jeudi le projet du Conseil fédéral, mais décidé de ne porter qu'à 70 francs le prix de la vignette qui doit le financer.

Cette somme l'a emporté par 112 voix contre 62 sur les 100 francs requis par le Conseil fédéral. La hausse deviendra sans doute nécessaire en 2015 et les 70 francs devraient rapporter 150 millions de recettes supplémentaires.

C'est suffisant pour financer le surcoût lié à la reprise des quelque 400 km de routes dans le réseau national, a estimé Antonio Hodgers (Verts/GE). Aller jusqu'à 100 francs servirait à financer la construction de nouveaux tronçons, dont la gauche et les Vert'libéraux ne veulent pas.

Extension surprise

Le PDC et le PLR ont plaidé en vain pour la version du Conseil fédéral. Le soutien de Doris Leuthard n'a pas suffi: "100 francs restent bon marché, un seul passage sur une autoroute française sur la route des vacances suffit à dépenser cette somme", a illustré la ministre des transports.

Avec le soutien des Vert'libéraux et du PDC, le camp rose-vert a en revanche créé la surprise lors de la définition de l'extension du réseau que la vignette doit aider à financer. La majorité a décidé de transformer les liaisons de ferroutage aux tunnels du Lötschberg et de la Vereina en routes nationales.

Il faut encourager le transfert du trafic de la route au rail, a justifié Franziska Teuscher (Verts/BE). Ces demandes sont tout à fait contraires à la logique du réseau, a critiqué la ministre. Les titulaires d'une vignette pourraient traverser les tunnels sans payer et les autres non. En plus, cela coûterait au moins 45 millions par an.

Pour le reste, la majorité s'en est tenue au projet du gouvernement. Si le Conseil des Etats suit, le contournement de Morges (VD) et l'autoroute du Glattal (ZH) seront intégrés au réseau. Berne reprendrait également l'aménagement du contournement du Locle et de La Chaux-de-Fonds.

ATS