Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Viktor Kortchnoï, joueur d'échecs de légende, est décédé lundi en Suisse, à l'âge de 85 ans.

Ce champion d'origine russe, dissident soviétique et réfugié en Suisse en 1978 puis naturalisé en 1992, fut un des plus grands joueurs de l'histoire et avait réussi l'exploit de devenir encore champion de Suisse à 80 ans.

"C'est une grande perte pour le monde des échecs. Kortchnoï a eu une vie brillante et a beaucoup fait pour la démocratisation des échecs", a déclaré à l'agence de presse russe TASS le président de la Fédération internationale (FIDE), Kirsan Ilioumjinov.

Depuis un accident de santé en 2011, Viktor Kortchnoï se déplaçait en chaise roulante.

Il avait été un des principaux acteurs des matches mémorables du temps de la guerre froide. Par deux fois, en 1978 d'abord - deux ans après sa défection de l'URSS - puis en 1981, il avait disputé le titre mondial en duel contre Anatoli Karpov, fidèle lieutenant du régime soviétique, sans pouvoir remporter la couronne. Grand maître international (GMI) depuis 1956, Kortchnoï a été pendant plus de 30 ans un des dix meilleurs joueurs du monde.

Ce natif de Leningrad (aujourd'hui St-Pétersbourg) a été quatre fois champion d'URSS. Il a obtenu la citoyenneté de Wohlen, en Argovie, en 1991 et pointait encore en 2007, à l'âge de 76 ans, au 85e rang mondial. Il reste le plus vieux joueur à avoir figuré dans les 100 premiers mondiaux.

ATS