Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Service de l'urbanisme de la Ville de Neuchâtel est sous pression (photo symbolique).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Accusé de harcèlement psychologique par plusieurs collaborateurs, un cadre du Service de l'urbanisme de la Ville de Neuchâtel a été suspendu de ses fonctions à mi-juillet avec effet immédiat.

Une enquête disciplinaire est ouverte, a déclaré jeudi à Keystone-ATS, Emmanuel Gehrig, chargé de communication de la Ville, confirmant une information d'Arcinfo. Le cadre est accusé de harcèlement psychologique par plusieurs employés qui ont déposé plainte contre lui auprès du Conseil communal.

Citée par Arcinfo, la conseillère communale Christine Gaillard, en charge de l'Urbanisme, reste prudente sur le terme de "mobbing". Selon elle, les résultats de l'enquête détermineront les faits. Toutefois, le Conseil communal les a jugés suffisamment grave pour suspendre ce chef de service.

Plusieurs mois d'enquête

Le collaborateur incriminé bénéficie de la présomption d'innocence et continue de percevoir son salaire.

Interrogé sur un éventuel turn-over du personnel plus important à l'Urbanisme que dans d'autres services, le chargé de communication a répondu qu'il ne fera pas de commentaires à ce sujet-là durant la procédure. Le Conseil communal statuera le moment venu quand il aura reçu les conclusions de l'enquête qui durera plusieurs mois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS