Toute l'actu en bref

Bâtiments noyés dans le smog dans la province du Hebei

KEYSTONE/EPA/HOW HWEE YOUNG

(sda-ats)

Les villes chinoises où l'atmosphère est la plus opaque ont promis d'intensifier la lutte contre la pollution. Cela au vu de la détérioration de la qualité de l'air constatée en ce début 2017, rapporte lundi le quotidien en langue anglaise China Daily.

Les responsables de sept districts de la capitale Pékin et de Tianjin et de villes dans les provinces du Hebei et du Shanxi ont été tancés ce week-end par le ministère de la Protection environnementale pour leur manque de rigueur dans les contrôles de la pollution, écrit le quotidien.

Le rappel à l'ordre fait suite à une inspection d'un mois qui a fait apparaître de graves violations, et notamment un respect insuffisant des restrictions mises en place pour les jours de smog, a déclaré Liu Changgen, son chef des inspections, selon le China Daily.

Plans annoncés

Les responsables convoqués ont promis de soumettre au ministère des plans pour résoudre le problème d'ici 20 jours, ajoute le China Daily.

Lundi, le smog blanchissait le ciel de la capitale et des villes avoisinantes. Certaines ont émis une alerte orange deuxième niveau après le rouge.

Samedi, le Hebei, la province du nord de la Chine où se trouvaient six des dix villes chinoises les plus atteintes par le brouillard polluant en janvier et février 2017, a annoncé son intention de prendre des mesures pour fermer les centrales électriques au charbon "arriérées" et promouvoir les véhicules fonctionnant aux énergies nouvelles.

La province est en première ligne de la "guerre contre la pollution". Elle a déjà promis de fortement réduire sa consommation de charbon et de fermer les usines polluantes.

Routes de déviation

Le chef du comté de Zhaoxian, dans la province du Hebei, a annoncé son intention d'investir 1,3 milliard de yuans (plus de 192 millions de francs) pour construire une route de déviation pour que les véhicules diesel évitent le centre-ville.

Lundi, l'alerte orange, qui indique que l'indice des polluants de l'air sera au-dessus de 150 pendant trois journées consécutives, était en vigueur à Tianjin, Tangshan et Langfang dans le Hebei et à Puyang et Anyang dans le Henan, rapporte l'agence de presse officielle Chine nouvelle.

ATS

 Toute l'actu en bref