Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - La ville angolaise Luanda est devenue la plus chère du monde pour les expatriés, selon une étude dévoilée mardi par le cabinet d'études britannique Mercer. Deux villes suisses se trouvent dans le top ten: Genève occupant le 5e rang et Zurich le 8e.
N'djamena au Tchad, l'un des pays les plus pauvres au monde, arrive en troisième position. Hormis l'entrée fracassante de Luanda à la première place, le classement n'a pas beaucoup varié par rapport à 2009, sept des dix villes qui composaient le top 10 l'année dernière ayant conforté leur présence, Pékin New-York et Singapour étant exclues.
Cette enquête prend pour référence la ville de New York et est basée sur le coût du logement, le transport, la nourriture, l'habillement, les loisirs et les appareils ménagers dans 214 villes du monde.
Elle prend en compte les variations monétaires, qui sont déterminées par rapport au dollar américain, et vise "à aider les gouvernements et entreprises multinationales à évaluer le montant des primes d'expatriation pour leurs salariés en mobilité internationale".
Pour la première fois, le top 10 des villes les plus chères du monde inclut trois métropoles africaines. On y retrouve aussi trois agglomérations asiatiques: Tokyo (2e), Osaka (6e) et Hong Kong (8e ex aequo). Moscou (4e) et Copenhague (10e) complètent les représentantes de l'Europe dans ce cercle fermé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS