Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Face à la menace de terrorisme djihadiste, le Service de renseignement de la Confédération (SRC) renforce les effectifs des cantons. Vingt postes supplémentaires seront créés, ce qui portera à une centaine le nombre d'agents dans les polices cantonales.

Après les événements de Paris en début d'année, le Conseil fédéral avait décidé de renforcer les effectifs du SRC de six postes et octroyé 2 millions de francs supplémentaires aux cantons pour la lutte contre le terrorisme.

Cette somme servira à la création des 20 nouveaux postes d'agents, ont indiqué jeudi à l'ats les services de Stefan Blättler, président de la Conférence des commandants de police, confirmant une information de l'émission "Forum" de la radio RTS. La clé de répartition n'est pas connue, ce type de renseignement étant confidentiel, selon le SRC.

Mais certains cantons sont mieux dotés que d'autres, en fonction de la menace potentielle à laquelle ils sont exposés. La Confédération dépense déjà 8,4 millions de francs pour ces agents de liaison dans les cantons. Avec les deux millions supplémentaires, cela représente une centaine d'équivalents plein temps.

Vingt procédures sont actuellement menées contre des présumés djihadistes en Suisse. Le menace reste élevée, d'après un bilan du SRC rendu public fin février. La "task force" fédérale contre le djihadisme craint particulièrement la montée du phénomène des "loups solitaires".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS