Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La période du ramadan est souvent endeuillée par des attentats djihadistes qui frappent des lieux publics très fréquentés afin de faire le plus grand nombre possible de victimes (image symbolique).

KEYSTONE/EPA/ALI ABBAS

(sda-ats)

Un kamikaze a actionné vendredi sa ceinture d'explosifs sur un marché près de la ville sainte chiite de Kerbala en Irak. L'attaque, revendiquée par le groupe Etat islamique (EI), a fait 20 morts et 34 blessés, a annoncé un porte-parole du minstère de l'intérieur.

L'attentat est survenu en fin de matinée dans le centre de Moussayeb, une ville située à une soixantaine de kilomètres au sud de Bagdad. Il s'est produit quelques heures après une autre attaque, qui a apparemment échoué à Kerbala.

L'EI a rapidement revendiqué, via son agence de propagande Amaq, ces deux attentats visant des rassemblements de chiites, une communauté de l'islam qu'il considère comme hérétique.

Le groupe ultraradical sunnite a endossé la responsabilité de la plupart des attentats perpétrés en Irak ces derniers mois, dont les trois ayant fait plus de 40 morts le 30 mai à Bagdad et à Hit (ouest). Ils interviennent alors que les djihadistes perdent du terrain, notamment dans leur fief de Mossoul (nord), où les forces irakiennes ont poursuivi cette semaine leur progression.

La période du ramadan est souvent endeuillée par des attentats djihadistes qui frappent des lieux publics très fréquentés afin de faire le plus grand nombre possible de victimes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS