Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le 22 mars, 18 Thaïlandais ont perdu la vie lorsqu'un bus circulant dans le nord-est de la Thaïlande a quitté la route (archives).

KEYSTONE/EPA/STR

(sda-ats)

Un incendie à bord d'un bus a provoqué vendredi dans l'ouest de la Thaïlande la mort de 20 travailleurs venus de Birmanie, ont annoncé la police et le ministère de l'Intérieur thaïlandais. Trois autres personnes ont été blessées.

Le bus, qui venait de franchir la frontière, transportait 47 travailleurs immigrés birmans qui se rendaient à Bangkok. "Le conducteur a vu le feu se déclarer au milieu du bus, et les flammes se sont propagées très vite", a annoncé à Reuters le responsable de la police locale, Kritkanok Dan-udom.

Les causes de l'incendie n'étaient pas claires vendredi matin.

L'accident s'est produit dans la province de Tak, dans le nord-ouest de la Thaïlande, non loin de la frontière avec la Birmanie, vivier de main-d'oeuvre bon marché pour l'économie thaïlandaise.

Nombreux accidents

Chaque année, environ 24'000 personnes décèdent sur les routes en Thaïlande. Selon une étude de l'Organisation mondiale de la santé en 2015, la Thaïlande se classe deuxième, derrière la Libye, en termes de décès par nombre d'habitants.

Les gouvernements thaïlandais successifs, civils comme militaires, ont promis des mesures pour limiter le nombre d'accidents, sans grand succès jusqu'ici.

Le 22 mars, 18 Thaïlandais ont été tués lorsqu'un bus circulant dans le nord-est de la Thaïlande a quitté la route. Le chauffeur a avoué qu'il avait consommé des métamphétamines, consommation courante en Thaïlande parmi les chauffeurs, pour rester éveillés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS