Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Vingt-trois initiatives populaires ont été lancées en 2011, du jamais vu. Le record précédent datait de 1998, avec 19 textes. La plupart des initiatives touchent à la politique sociale, énergétique ou migratoire.

Le nombre très élevé d'initiatives lancées peut être expliqué en partie par l'année électorale. Elles servent de vitrine aux partis. Les grandes crises qui ont secoué le monde en 2011, Fukushima ou la crise de la dette européenne en tête, poussent les acteurs politiques à suivre les préoccupations populaires.

Ainsi, les sombres perspectives économiques ont inspiré de nombreuses formations politiques. La gauche a lancé une initiative pour les salaires minimum et une autre réclamant une caisse publique d'assurance-maladie.

Immigration et famille

Autre thème choisi, l'immigration inspire trois initiatives à trois partis différents: l'UDC, l'association Ecologie et Population et les Démocrates Suisses.

Les démocrates du centre ont par ailleurs lancé une initiative, qui veut empêcher la vente d'or de la Banque nationale suisse. L'Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN) se bat quant à elle pour ancrer dans la constitution "la neutralité perpétuelle et armée".

Familles et millionnaires figurent également comme sujet de choix, avec deux initiatives chacun. Le PDC réclame une exonération d'impôt sur les allocations et la fin de la "pénalisation" fiscale du mariage pour les premières, alors que la gauche veut imposer les héritages et exige la fin des privilèges fiscaux pour les seconds.

Nucléaire visé

Le nucléaire est lui aussi visé, par deux initiatives qui en réclament la sortie. Les Verts récoltent en outre des signatures pour l'instauration d'une économie verte et durable, alors que les Verts libéraux veulent remplacer la TVA par une taxe sur l'énergie.

De nombreux comités et organisations ont aussi lancé des initiatives aux intérêts très variés. La redevance sur la radio-télévision, le principe du Cassis de Dijon, les fidèles votants ou les grands prédateurs sont entre autres visés.

Avec les six initiatives lancées en 2010, 29 textes circulent en ce moment pour recueillir des signatures.

ATS