Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Ministère public lucernois a recours aux grands moyens pour mettre la main sur l'homme qui a violé et rendu tétraplégique une femme de 26 ans en juillet dernier à Emmen (LU). Il a convoqué 372 personnes pour effectuer des tests d'ADN et vérifier leurs alibis.

Jusqu'ici l'enquête a piétiné. La récompense de 10'000 francs promise début août n'a pas permis d'obtenir d'indice conduisant à un suspect, indique le Ministère public lucernois vendredi.

Paralysée des deux bras et des deux jambes, la victime n'a pu être interrogée qu'en octobre. Selon son témoignage, le violeur est un fumeur âgé entre 19 et 25 ans. Il a des cheveux foncés frisés et parle mal l'allemand.

Cellule spéciale

Les personnes convoquées présentent des ressemblances avec ce signalement et ont un lien avec le lieu du crime, indique le Ministère public vendredi. Le Tribunal des mesures de contrainte a donné son feu vert à ce test à grande échelle.

Après réception de leur convocation, les concernés auront 15 jours pour se présenter aux enquêteurs. Une cellule spéciale a été mise en place qui sera également ouverte le week-end, a précisé à l'ats le porte-parole du Ministère public. S'ils ne veulent pas se soumettre au test, ils peuvent faire recours auprès du Tribunal cantonal.

Les échantillons d'ADN prélevés ne pourront être utilisés qu'en lien avec la procédure sur le viol d'Emmen, a précisé à l'ats le secrétaire général suppléant du Tribunal cantonal Christian Renggli. Lorsque l'ADN permet d'éliminer les soupçons, toutes les données sur la personne sont détruites, conformément à la loi.

Deuxième fois en Suisse

C'est la deuxième fois qu'un test ADN à grande échelle est ordonné en Suisse. La première fois avait été dans l'enquête sur le meurtre d'une psychiatre du quartier de Seefeld à Zurich en 2011. Trois cents hommes avaient été testés. La mesure n'avait pas conduit au coupable.

Le viol d'Emmen remonte au 21 juillet dernier. Tard dans la soirée, la victime faisait route à vélo sur un chemin à proximité d'un bois. Un inconnu l'a arrachée de son vélo, la blessant grièvement, puis l'a violée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS