Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un enfant sur quatre dans le monde est affecté par des violences et des catastrophes naturelles. L'Unicef demande que l'on cesse notamment d'utiliser les écoles comme lieux de refuge, ce qui empêche le retour des enfants à l'école, une fois la menace passée (archives).

KEYSTONE/EPA/YAHYA ARHAB

(sda-ats)

Un enfant sur quatre dans le monde est affecté par des catastrophes naturelles, des conflits armés, des violences et des crises, a alerté mercredi l'Unicef. Cela représente 535 millions de personnes.

"Il est essentiel que les pays sachent évaluer les risques auxquels les enfants sont exposés en cas de désastres pour mettre en place des programmes qui facilitent leur prise en charge", souligne dans un communiqué Christian Skoog, représentant de l'Unicef au Mexique.

Le Fonds de l'ONU pour l'enfance (Unicef) a tiré la sonnette d'alarme lors de la réunion de la 5e Plateforme mondiale pour la réduction des risques de catastrophes qui se tient jusqu'au 26 mai à Cancun, sur la côte caraïbe mexicaine.

Selon cet organisme, les catastrophes naturelles et le changement climatique obligent des milliers d'enfants à quitter leur logement, ce qui les expose aux risques de maladie, de violence, d'exploitation ou de se trouver dans un conflit armé.

Infrastructures nécessaires

L'Unicef lance un appel à la mise en place d'une étude sur les mineurs en situation de risque, leur âge, l'endroit où ils vivent afin de mettre en place les mesures nécessaires pour limiter l'impact des menaces qui pèsent sur eux.

L'organisme souligne enfin la nécessité pour les pays de se doter de l'infrastructure nécessaire afin d'aider la population en cas de catastrophe. Il demande que l'on cesse d'utiliser les écoles comme lieux de refuge, ce qui empêche le retour des enfants à l'école, une fois la menace passée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS