Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus d'une cinquantaine de policiers ont été blessés samedi à Leipzig, dans l'est de l'Allemagne, lors de heurts entre les forces de l'ordre et un millier de militants d'extrême gauche. Ces derniers protestaient contre un rassemblement néonazi.

Cinquante-six policiers ont été blessés de même que plusieurs militants, a indiqué une porte-parole de la police, sans préciser la gravité des blessures. Une trentaine de véhicules de police ont par ailleurs été endommagés, a-t-elle ajouté.

Les forces de l'ordre ont procédé à plus d'une vingtaine d'interpellations, a-t-elle ajouté.

Les échauffourées ont éclaté en marge d'une manifestation contre un rassemblement néonazi qui a réuni environ 150 personnes. "Environ un millier" de militants d'extrême gauche, très actifs à Leipzig, avaient pris violemment à partie les policiers, leur jetant des pierres et des pétards et bloquant des rues avec des poubelles enflammées.

Les manifestants s'en sont également pris aux pompiers, a indiqué la police de l'Etat régional de Saxe sur son compte Twitter. Celle-ci a répliqué en utilisant des canons à eau et des gaz lacrymogènes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS