Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Violences au Cachemire : quatorze tués, dont six civils

Des échanges de tirs entre trois maquisards présumés et des soldats ont eu lieu dans un village proche de la ville de Kulgam dans le Cachemire indien. Une bombe y a explosé au milieu des manifestants.

KEYSTONE/EPA/STRINGER

(sda-ats)

Quatorze personnes au moins ont été tuées dimanche au Cachemire, a-t-on annoncé de sources policière et militaire, dont six civils par une bombe. L'engin a explosé au milieu de manifestants qui protestaient contre le pouvoir indien dans cette région.

Des milliers de manifestants avaient envahi un village proche de la ville de Kulgam, en scandant des slogans contre le pouvoir indien et en lançant des pierres contre les soldats qui tiraient sur des tireurs non identifiés. Trois maquisards présumés ont été abattus lors des échanges de tirs et l'explosion d'une bombe au milieu des manifestants a tué cinq d'entre eux, a indiqué un responsable de la police, Swayam Prakash Pani.

Une sixième personne civile est morte un peu plus tard de ses blessures dans un hôpital de Srinagar, le chef-lieu du Cachemire. Trente autres manifestants ont été blessés lors des affrontements avec la police, certains grièvement.

"Affrontement sans merci"

Trois soldats indiens et deux maquisards présumés ont été tués ailleurs au Cachemire, une région disputée par l'Inde et le Pakistan. Les militaires ont été abattus "lors d'un affrontement sans merci avec des éléments lourdement armés qui s'étaient introduits depuis le Pakistan", selon un porte-parole de la défense indienne, le lieutenant-colonel Devender Anand.

Une bonne partie des civils au Cachemire soutiennent les rebelles qui se battent depuis des décennies pour l'indépendance ou bien le rattachement au Pakistan. Cette région est peuplée très majoritairement de musulmans.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.