Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le virus de Schmallenberg, qui frappe bovins, ovins et caprins, a fait son apparition en Suisse. Il vient d'être diagnostiqué chez deux vaches dans le Seeland bernois. La maladie provoque des naissances de morts-nés ou d'animaux malformés.

Selon les connaissances actuelles, la transmission du virus à l'homme est très improbable et les denrées alimentaires concernées ne présentent pas de danger pour le consommateur.

Côté bétail, il n'existe actuellement pas de vaccin. Les animaux adultes infectés développent toutefois une immunité. Au moment de la mise bas, la mère ne présente plus de risque de propagation du virus, a indiqué l'Office vétérinaire fédérale.

Arrivée attendue

L'arrivée de ce virus, originaire du nord de l'Allemagne, était attendue. De nombreux pays sont touchés et les cas s'étendent d'un bout à l'autre de l'Europe. Le virus de Schmallenberg se transmet par des moucherons piqueurs, ce qui rend quasiment impossible d'en protéger les animaux.

Saison des moustiques oblige, les éleveurs ont été appelés récemment à ouvrir l'oeil et d'alerter le vétérinaire le cas échéant. Les signes de la maladie sont des diarrhées, de la fièvre, un manque d'appétit ou une baisse de la production de lait.

Pas de gros dégâts économiques

Jusqu'ici des tests ont été pratiqués sur 65 animaux: 28 bovins, 23 moutons et 14 chèvres. Les échantillons provenaient de 62 exploitations réparties dans 18 cantons. Les deux vaches infectées provenaient de deux fermes.

Vu le nombre élevés d'annonces, l'office s'attend à ce que d'autres cas de maladies soient rendus publics ces prochains temps notamment dans le canton de Berne et dans le nord-ouest de la Suisse. Aucun dommage de grande envergure pour l'agriculture n'est attendu, en tout cas à court terme.

Le Service vétérinaire suisse va continuer de suivre la situation pour évaluer l'étendue de la propagation de la maladie et l'ampleur des dommages économiques. Aucune mesure de lutte n'est prévue.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS