Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Visa a publié jeudi des résultats trimestriels meilleurs qu'attendu, en hausse de 25%. Le premier émetteur mondial de cartes de crédit et de débit a aussi dit espérer conclure le rachat de son ancienne filiale Visa Europe d'ici la fin octobre.

Bloomberg avait rapporté en mai que Visa avait engagé des négociations en vue de racheter Visa Europe pour un montant pouvant atteindre 20 milliards de dollars (19,2 milliards de francs).

L'ex-filiale, une coopérative de plus de 3700 banques européennes avec plus de 500 millions de cartes en circulation, avait pris son indépendance en 2008, quand Visa est entré en Bourse. Le groupe américain a des options d'achat pour acheter des actions de Visa Europe et les membres de cette dernière ont des options de vente en sens inverse.

Visa a fait état d'un bénéfice net de 1,7 milliard de dollars pour son troisième trimestre clos le 30 juin, contre 1,36 milliard un an plus tôt. Le chiffre d'affaires a progressé de 11,5% à 3,52 milliards de dollars, dépassant là aussi le consensus de Wall Street qui était à 3,36 milliards.

"Fondamentaux solides"

Les volumes de paiements aux Etats-Unis, qui représentent plus de la moitié des transactions totales avec des cartes Visa, ont augmenté de 8,7% au troisième trimestre.

"Des fondamentaux toujours solides continuent de compenser l'impact négatif des tensions géopolitiques et du renforcement du dollar sur nos activités", a déclaré le directeur général de Visa, Charlie Scharf, cité dans le communiqué.

L'action conservait un gain de 6% à 76,05 dollars dans les échanges électroniques. Elle avait auparavant clôturé à 71,75 dollars, en repli de 0,31% sur la séance.

ATS