Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Selon l'étude, le festival rapporte près de 5 millions de retombées pour l'économie locale et régionale (archives).

KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

(sda-ats)

Visions du réel génère pour 5 millions de francs de retombées économiques locales, révèle une étude. L'impact médiatique du festival nyonnais, qui fêtera ses 50 ans en 2019, est évalué à 6,25 millions. Mais des progrès peuvent être faits, notamment dans l'accueil.

Le festival et les autorités régionales ont fait valoir lundi "le grand apport économique et touristique" de Visions du réel pour la ville de Nyon et le district. Ils se basaient sur quatre études et sondages, portant sur les éditions 2016 à 2018.

Deux de ces études sont signées Grégory Saudan. Après une première recherche portant sur 12 institutions de la région, le consultant indépendant a élargi son propos et fait des comparaisons avec DOK Leipzig et Hot Docs Toronto. Il conclut que Nyon se situe "à la hauteur" de ces deux autres festivals de films documentaires.

Parmi les meilleurs

Selon l'étude d'impact, Visions du réel fait partie des trois ou quatre meilleurs du monde dans son domaine, indique un communiqué. Le rendez-vous nyonnais a trouvé un équilibre entre un festival d'excellent niveau et une porte d'entrée pour un public non averti.

Visions du réel, qui accueille désormais plus de 40'000 visiteurs par édition, a fait connaître la ville de Nyon et le district. Sur le plan médiatique, pas moins de 551 publications ont été répertoriées pour l'édition 2017, ce qui correspond à un montant de retour médiatique de l'ordre de 6,25 millions de francs.

L'impact économique, direct et indirect, s'établit à 5,07 millions de francs pour l'économie locale et régionale. Il s'agit en particulier des nuits d'hôtels des visiteurs et de leurs dépenses dans les commerces locaux.

Progrès à faire

Ce bilan réjouit le festival, mais ce dernier n'entend pas se reposer sur ses lauriers. Les études et sondages ont montré qu'il y avait encore des progrès à faire dans différents secteurs, en particulier dans l'accueil et les infrastructures. Il s'agit aussi de mieux séduire les jeunes et les personnes âgées.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS