Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le pape a relevé pendant sa méditation qu'il est difficile de pardonner aux autres.

KEYSTONE/AP L'Osservatore Romano

(sda-ats)

Le pape François a effectué jeudi un pèlerinage éclair à Assise à l'occasion des 800 ans du "Pardon d'Assise". Cette cérémonie avait été introduite par Saint François pour absoudre gratuitement les péchés des pauvres.

"Trop de personnes vivent enfermées dans la rancoeur et couvent la haine parce qu'elles sont incapables de pardon. Elles ruinent leurs propres vies et celles des autres au lieu de trouver la joie de la sérénité et de la paix", a-t-il déploré après un quart d'heure de prière silencieuse dans la minuscule chapelle du "Portioncule", au coeur de la basilique Sainte-Marie-des Anges.

Difficile de pardonner

"Il est difficile de pardonner aux autres, cela coûte beaucoup!", s'est-il également exclamé pendant sa méditation. Arrivé de Rome en hélicoptère peu après 15h30, le pape a été accueilli par des milliers de pèlerins malgré la chaleur accablante. Il s'est ensuite retiré dans la petite chapelle restaurée il y a huit siècles par Saint François d'Assise.

Fils d'une riche famille marchande et longtemps dissipé, Saint François avait restauré cette chapelle à l'âge de 23 ans, en racontant avoir reçu une injonction divine: "Va et répare mon église!".

Après avoir répondu à l'appel au pied de la lettre en remettant en état plusieurs chapelles délabrées d'Assise, il en avait embrassé le message plus général en fondant l'ordre des franciscains.

Pardon gratuit

Consacrée en 1216, la chapelle du Portioncule est vite devenue très prisée des pauvres, Saint François ayant obtenu du pape Honorius III de pouvoir y pratiquer une fois par an "le pardon d'Assise", une journée d'indulgence plénière gratuite pour les plus démunis. A cette époque, le pardon des péchés se monnayait au sein de l'Eglise catholique.

Le pape François, chantre d'une "Eglise pauvre pour les pauvres", honorait par sa visite à Assise le 800e anniversaire de cette tradition, dans le cadre du Jubilé de la miséricorde. Il était déjà venu à Assise quelques mois après son élection en 2013, sur les traces du saint patron de l'Italie, dont il a été le premier pape à prendre le nom.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS