Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La réalisatrice Orane Burri et le conseiller communal Thomas Facchinetti entourés de Stoyan Gern (à gauche) et de Jean-Bernard Rossel, cofondateurs de Talk to me, devant une fresque Belle époque avec une borne Totemi.

Stefano Iori

(sda-ats)

La ville de Neuchâtel propose à ses habitants et visiteurs une nouvelle attraction: des petits totems interactifs offrent un parcours baptisé "Les Fantômes de la Belle époque". Les curieux munis de leur smartphone sont plongés dans une intrigue du XXe siècle.

Les boîtiers souriants sont disséminés au bord du lac et dans la ville. Leur signalétique connectée permet via une application de diffuser des contenus à un endroit précis et d'offrir une expérience à mi-chemin entre le monde réel et virtuel, indiquent mardi la ville et Talk to me, le développeur de Totemi.

Pour Thomas Facchinetti, ce parcours offre une nouvelle manière de découvrir la ville: "Totemi et le parcours Belle Epoque sont l'illustration même d'une mise en réseaux de compétences d'acteurs économiques et créatifs locaux". Ces bornes autonomes ouvrent des horizons nouveaux en matière de création culturelle et de tourisme.

Totemi se décline aujourd'hui en trois parcours dans le canton, à Neuchâtel, Môtier et au Laténium.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS