Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Vivendi va entrer au capital de la Fnac à hauteur de 15%, ont annoncé les deux groupes français lundi soir. Le groupe de médias et contenus fera aussi son entrée au conseil d'administration de Fnac avec deux représentants.

Vivendi indique dans son communiqué qu'il souscrira à une augmentation de capital d'un montant de 159 millions d'euros (173 millions de francs), au prix de 54 euros par action, soit le cours de Fnac à la clôture vendredi soir.

"A l'issue de l'augmentation de capital, Vivendi détiendra environ 15 % du capital et des droits de vote de Fnac", est-il précisé. Cette prise de participation "minoritaire" s'inscrit "dans le cadre d'un partenariat stratégique fondé sur un projet de coopération dans les domaines culturels", souligne Vivendi.

Ce projet portera notamment sur "la mise en valeur des contenus culturels, passant par exemple par des partenariats de distribution", ou encore une coopération "sur la billetterie dans certains pays", ajoute Vivendi.

A l'issue de l'augmentation de capital réservée, la société Artémis restera le premier actionnaire de la Fnac avec 33% du capital contre 38,66% actuellement, selon les données de Thomson Reuters.

Améliorer l'offre pour Darty

"L'entrée de Vivendi au capital de Fnac permettra de doter la Fnac de moyens supplémentaires pour mettre en oeuvre ses plans de développement et de croissance externe", indique pour sa part la Fnac. Le distributeur de produits culturels et technologiques se revendique comme le premier libraire de France, avec ses 114 magasins.

L'arrivée de Vivendi va donner au groupe Fnac une plus grande flexibilité financière au moment où ce dernier cherche à améliorer son offre pour le rachat de Darty, cible d'une contre-OPA de la part du groupe sud-africain Steinhoff et de sa filiale Conforama.

Conforama pour sa part annonçait lundi soir que son offre pour le rachat de Darty est officiellement ouverte. Cela lance "le début de la période de l'offre", durant laquelle les "détenteurs d'actions Darty pourront apporter leurs actions à cette offre, et cela jusqu'au 2 mai", souligne un porte-parole de du groupe d'ameublement Conforama.

De son côté, la Fnac, qui avait également fait une offre pour Darty avant que Conforama ne renchérisse, "recommande vivement aux actionnaires de Darty de ne prendre aucune décision concernant leurs actions à court terme".

Renforcer les activités médias

Pour Vivendi, l'acquisition de la participation dans Fnac survient à un moment où le groupe cherche à renforcer ses activités dans les médias et les divertissements après être sorti des télécoms en vendant SFR. Vivendi a ainsi racheté vendredi la filiale de télévision payante de l'italien Mediaset.

En France, le groupe, dont Vincent Bolloré est le président du conseil de surveillance, cherche à racheter Ubisoft et Gameloft, mais il se heurte à l'opposition farouche de la famille Guillemot.

A la Bourse de Paris, avant l'annonce de l'arrivée de Vivendi, l'action Fnac a clôturé lundi à 54,20 euros (+0,37%). Le titre Vivendi a quant à lui fini la séance à 18,39 euros (-0,16%).

ATS