Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Volkswagen veut continuer sur sa lancée de 2016, année de retour aux profits après le scandale du "dieselgate" (archives).

KEYSTONE/AP/MARKUS SCHREIBER

(sda-ats)

L'allemand Volkswagen, numéro un mondial de l'automobile, a confirmé mercredi ses ambitions pour 2017, sa nette progression au premier trimestre lui permettant de continuer à tourner la page du scandale des moteurs diesel truqués.

Sur les trois premiers mois de l'année, le bénéfice net revenant aux actionnaires de Volkswagen (part du groupe) a grimpé de 45% à 3,34 milliards d'euros (3,58 milliards de francs), selon son rapport financier trimestriel. Juste avant la publication du rapport, le groupe de Wolfsburg (nord) avait indiqué dans un communiqué avoir dégagé un bénéfice après impôts de 3,4 milliards d'euros (+43,9%).

"L'évolution positive des marques du groupe, le lancement de nouveaux produits convaincants et des résultats solides en Europe de l'Ouest ont eu un effet positif sur nos chiffres trimestriels", a détaillé le patron Matthias Müller, cité dans le communiqué.

Les recettes ont progressé de 10,3% à 56,2 milliards d'euros, alimentées par une petite hausse des ventes (+1,3%) et des effets de change favorables. C'est davantage qu'escompté par les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset qui tablaient en moyenne sur un chiffre d'affaires de 53,9 milliards d'euros.

Redressement de la marque VW

La performance opérationnelle était déjà en grande partie connue, le géant aux douze marques (Audi, Seat, Porsche, etc) l'ayant dévoilée mi-avril. Son bénéfice d'exploitation Ebit a dépassé les attentes en progressant de 27% à 4,4 milliards d'euros, aidé notamment par un redressement de la marque Volkswagen, pilier des ventes du groupe.

Cette dernière a bénéficié d'une réorganisation interne destinée à donner plus d'autonomie à chaque marque au sein de l'empire Volkswagen, ce qui a affecté son chiffre d'affaires (-24% à 19 milliards d'euros) mais soutenu son résultat opérationnel.

Forte de ces résultats, l'entreprise a confirmé ses ambitions pour l'exercice en cours. Volkswagen compte continuer sur sa lancée de 2016, année de retour aux bénéfices après la gifle du "dieselgate", et prévoit une hausse allant jusqu'à 4% de son chiffre d'affaires en 2017. La marge opérationnelle devrait de son côté être comprise entre 6 et 7%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS