Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le peuple se prononcera sur l'initiative populaire "Pour la protection face à la violence des armes" le 13 février 2011. Le Conseil fédéral a fixé cette date ce mercredi. Ce sera le seul objet soumis à la votation ce jour-là.
Durant la session d'automne, le Parlement a recommandé de rejeter l'initiative par 119 voix contre 69 et 4 abstentions au Conseil national et par 30 voix contre 11 et 1 abstention au Conseil des Etats.
La majorité estime que l'actuelle loi sur les armes apporte une protection suffisante contre l'usage abusif d'armes. Selon elle, les mesures prises en matière d'armes militaires comme la non-distribution de munition de poche hors période de service sont suffisantes. L'initiative ne permettrait pas d'améliorer de manière significative la sécurité publique.
Le texte mettrait même en péril l'équilibre trouvé entre le souci de renforcer cette sécurité et la nécessité militaire de maintenir l'arme à domicile. Pour la minorité de gauche, ce maintien ne se justifie au contraire plus et la création d'un registre central des armes améliorerait significativement la sécurité publique.
L'initiative de gauche veut rendre obligatoire l'entreposage des armes d'ordonnance dans des locaux sécurisés et interdire la conservation des fusils d'assaut après la fin de obligations militaires. Elle exige aussi la création d'un registre national des armes à feu, l'interdiction de détention d'armes à feu automatique et de fusils à pompe ainsi qu'une définition plus stricte du permis de port d'arme.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS