Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les criminels étrangers seront systématiquement renvoyés pour certains délits. L'initiative de l'UDC a été acceptée par 52,9% des votants. Le contre-projet du Parlement a quant à lui été repoussé par 54,2%. Par 58,5%, le peuple a aussi rejeté l'initiative populaire socialiste "pour des impôts équitables".
La campagne des moutons noirs et les millions dépensés par l'UDC ont donc porté leurs fruits. L'initiative, uniquement soutenue par la droite dure, a fait un carton en Suisse alémanique, alors que son rejet a dominé en Suisse romande. Plus de 1,398 millions de citoyens ont glissé un "oui" dans l'urne.
Pour contrer l'UDC, le centre-droit et une minorité du PS misaient sur un texte faisant dépendre le renvoi de la sévérité de la peine. Contrairement à l'initiative, le contre-projet insistait sur le respect des droits fondamentaux et contenait un volet sur l'intégration. Mais cette solution n'a pas convaincu. Elle a été rejetée par plus de 1,407 millions de votants et par tous les cantons.
La Suisse s'est retrouvée coupée en deux. La quasi-totalité des cantons alémaniques ont accepté l'initiative tout en rejetant le contre-projet. C'est le cas aussi du Valais, qui a dit oui de justesse au texte de l'UDC (51,8%) et non d'un cheveu (51,7%) au texte concocté par le Parlement.
En Suisse romande, le double rejet, prôné par la gauche, est dominant. Le canton de Vaud a refusé l'initiative par 58,2% et le contre-projet par 57,4%. Idem pour Genève (55,7%/56,4%), le Jura (57,3%/54,3%), Fribourg (51,4%/52,4%) et Neuchâtel (56%/53,1%). Bâle-Ville (56,6%/52,1%) est le seul canton alémanique se rangeant dans le camp du double non.
Dans l'autre sujet du jour, le peuple a rejeté dimanche l'initiative populaire socialiste "pour des impôts équitables" par 58,5% des voix. Le soutien de Genève, Bâle, Neuchâtel et du Jura a été vain.
Le texte du PS a été refusé par plus de 1,51 million de citoyens. Environ 1,07 million l'ont soutenu. Assortie de menaces d'une hausse généralisée des impôts, la coûteuse campagne orchestrée par les milieux économiques a fait mouche.
Les résultats ont parfois été cinglants, en particulier dans les paradis fiscaux de Suisse centrale et primitive qui auraient dû réviser leurs barêmes à la hausse. La palme revient à Nidwald, avec un score de huit contre dix (79,9% de "non").

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS