Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le peuple a suivi dimanche le Conseil fédéral sur toute la ligne. S'il a accepté largement de promouvoir la formation musicale des jeunes, il a refusé de serrer la vis aux fumeurs et d'accorder un coup de pouce fiscal aux propriétaires à la retraite.

Ainsi il restera possible de fumer au bistro dans certains cantons. L'initiative populaire de la Ligue pulmonaire intitulée "Protection contre le tabagisme passif" qui voulait tordre le cou aux établissements fumeurs et aux fumoirs avec service a été balayée dimanche par 66% des votants.

Même les cantons qui connaissent déjà une législation stricte se sont montrés réservés: Genève, seul canton à avoir dit "oui", n'accepte l'initiative que du bout des lèvres (51,8%) et le Tessin, qui a joué un rôle pionner dans les interdictions de fumer, dit "non" de justesse (50,9%).

La majorité n'a pas souhaité durcir une législation en vigueur depuis seulement mai 2010. La loi fédérale actuelle pose une interdiction de fumer de principe dans les lieux publics et au travail. Mais elle prévoit une série d'exceptions, tout en laissant toute latitude aux cantons d'être plus sévères.

Pas de coup de pouce fiscal

L'initiative populaire "Sécurité du logement à la retraite" de l'Association suisse des propriétaires fonciers (HEV) proposant une exonération de la valeur locative a aussi été rejetée, par 52,6% des voix et la majorité des cantons.

Ce verdict empêche les retraités d'être exonérés de l'impôt sur la valeur locative, valeur théorique de l'habitation définie par le fisc. L'initiative aurait privé les aînés ayant fait ce choix des déductions de leur dette hypothécaire, mais pas de tous les allégements.

Enseignement musical valorisé

Un seul projet a passé la rampe. Par 72,7% voix, les Suisses ont accepté dimanche d'accorder une place de choix à la musique et au chant dans la Constitution. Tous les cantons ont dit oui à l'article constitutionnel en faveur de la promotion de la formation musicale.

Née d'une initiative des milieux musicaux, le texte prévoit que la Confédération et les cantons encouragent la formation musicale, en particulier des enfants et des jeunes. L'idée est aussi de faciliter l'accès aux écoles de musique et d'encourager les jeunes talents musicaux.

Participation dans la moyenne

Les urnes n'ont pas attiré la foule des grands jours dimanche. Avec environ 42,5%, la participation s'inscrit dans la moyenne helvétique. C'est quand même mieux qu'en juin dernier, lorsque le scrutin portant notamment sur les réseaux de soin avait draîné à peine plus de 38% de votants.

Comme d'habitude, les électeurs schaffhousois, soumis au vote obligatoire, ont été les plus assidus (61,4%), suivis des Neuchâtelois pressés de se prononcer sur le Transrun (56%). Ailleurs en Suisse romande, la participation s'inscrit entre les près de 44% des Genevois et les moins de 35% des Jurassiens.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS