Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - Les Lausannois ont balayé dimanche par 66,09% des voix l'initiative des libéraux-radicaux demandant la suppression de la taxe sur les divertissements. La capitale vaudoise restera ainsi l'une des rares grandes villes suisses à percevoir cet impôt de 14%.
La participation a atteint 36,56%. Le syndic Daniel Brélaz s'est dit surpris de la netteté du score. Durant la campagne, il avait expliqué que la suppression de la taxe priverait la ville d'environ 5 millions de francs par an. Il estimait en outre qu'une grande partie de cette somme aboutirait dans la poche des cinémas et des dancings.
La majorité des votants est restée sourde aux baisses de prix promises par les exploitants. Elle n'a également guère été séduite par l'espoir de voir revenir les grands concerts, qui désormais se tiennent à Genève ou à Sion de préférence à Lausanne.
Ce vote ne constitue toutefois pas un statu quo puisque la municipalité a décidé d'assouplir la taxe. A l'avenir, celle-ci ne frappera plus les sociétés locales et les activités culturelles non commerciales. Un crédit-cadre d'un million pour quatre ans permettra de subventionner les manifestations d'envergure.
Sur le plan cantonal, les Vaudois ont accepté dimanche par 53,75% des voix le référendum de l'Asloca visant à laisser gratuite la procédure de contestation de loyer devant le Tribunal des baux.
La majorité a estimé qu'une action payante risquait de dissuader les locataires de faire valoir leurs droits. La participation a atteint 41,4%.
Les Vaudois ont encore approuvé dimanche un second objet cantonal non contesté concernant les fusions de communes. Ils ont décidé par 90,31% des voix d'autoriser les élus communaux à prolonger leur mandat de six mois au maximum lors des procédures de fusion. Objectif: éviter l'organisation de deux scrutins en six mois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS