Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cyclisme - Philippe Gilbert (BMC) a empêché Joaquim Rodriguez de signer une deuxième victoire d'étape sur le Tour d'Espagne. A Barcelone, le Belge a fait parler ses qualités de puncheur.
Avant la course, tout laissait à penser que la victoire d'étape se jouerait dans les rues de la cité catalane. C'est bien ce qui s'est produit.
A quatre kilomètres de la ligne, dans la dernière côte prévue au programme, c'est le maillot rouge Joaquim Rodriguez qui s'est extrait du peloton et qui a attaqué. Franche et saignante, son attaque a laissé les équipes de sprinters le bec dans l'eau. Le Belge Philippe Gilbert, lui aussi spécialiste de ce type d'arrivée en puncheur, l'a rejoint et le duo s'est présenté ensemble pour le sprint final.
En bon tacticien, le Belge de la BMC a pris la roue de l'Espagnol jusque dans les derniers mètres avant de le doubler à quelques encablures du but. Visiblement émoussé par son attaque, le maillot rouge n'avait plus l'énergie nécessaire pour contrer le champion de Belgique. Mais "Purito" a réussi une bonne opération en reprenant vingt secondes au peloton des favoris, grâce notamment à une bonification de huit secondes pour sa deuxième place à l'arrivée.
Lundi, le Tour d'Espagne observe sa première journée de repos.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS