Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La 11e étape de la Vuelta a fait de gros dégâts. L'équipe Astana en est la grande gagnante, avec le succès d'étape pour Mikel Landa (Esp) et le maillot rouge pour Fabio Aru (It).

Rescapé de l'échappée initiale, Landa s'est détaché dans l'ultime ascension (1re catégorie) de cette étape-reine dans les Pyrénées et s'est imposé en solitaire. Derrière, Aru a attaqué au pied de ce même col pour terminer 2e de l'étape à 1'22, dépossédant ainsi le Néerlandais Tom Dumoulin du maillot rouge.

Entre Andorre et Cortals d'Encamp (138 km), les favoris ont vécu une journée très difficile. A commencer par Chris Froome, victime d'une chute au début de l'étape et qui a ensuite connu une grosse défaillance à une quarantaine de kilomètres de l'arrivée. Le double vainqueur du Tour de France a perdu 8'40 sur le vainqueur du jour, et toutes ses illusions.

Mais il n'a pas été la seule victime de cette étape montagneuse. Le duo de la Movistar a été dépassé dans l'ultime montée, Alejandro Valverde cédant 3'03 et Nairo Quintana 4'18. Au général, Aru devient donc leader avec 27'' d'avance sur Joaquim Rodriguez et 30'' sur Tom Dumoulin. Valverde se retrouve à 1'52, Quintana à 3'07 et Froome à 7'30.

ATS