Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A la clôture de la bours ede New York, le Dow Jones était plombé par Golmdan Sachs (archives).

KEYSTONE/AP/RICHARD DREW

(sda-ats)

Wall Street a clôturé sur une note contrastée mardi après des résultats d'entreprises disparates et l'échec de la réforme de la santé: le Nasdaq et le SP 500 ont fini à des records. Et le Dow Jones était plombé par Golmdan Sachs.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a reculé de 0,25%, ou 54,99 points, à 21'574,73 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a en rev anche pris 0,47%, soit 29,87 points, à 6.344,31 points et l'indice élargi S&P 500, après avoir passé l'essentiel de la séance dans le rouge, a finalement progressé de 0,06%, ou 1,47 point, à 2460,61 points.

"Tant que les résultats d'entreprises continuent de montrer une solide croissance des bénéfices et des chiffres d'affaires, ainsi que des prévisions positives, les marchés peuvent continuer à lentement avancer", a commenté Quincy Krosby de Prudential Financial.

Netflix, qui a annoncé avoir franchi pour la première fois la barre des 100 millions d'abonnés, a ainsi signé la plus forte hausse du S&P 500 en grimpant de 13,54%.

Les résultats de Bank of America et surtout Goldman Sachs, lanterne rouge du Dow Jones, ont en revanche jeté un froid.

Même si leurs bénéfices ont dépassé les attentes, les deux établissements ont confirmé les difficultés de leurs activités de courtage dues aux interrogations des marchés financiers sur les promesses de réformes de l'administration Trump.

L'incapacité des Républicains à trouver un compromis sur la façon de réformer Obamacare, la loi emblématique du démocrate Barack Obama sur la couverture maladie, a également pesé sur le marché.

ATS