Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse de New York a mal digéré la dévaluation inattendue du yuan mardi. La hausse du dollar qui s'en est suivie a lourdement pesé sur les valeurs liées aux matières premières en particulier.

L'indice Dow Jones a cédé 212,33 points (1,21%) à 17'402,84 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 20,11 points (0,96%) à 2084,07. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 65,01 points (1,27%) à 5036,79.

Le yuan est tombé à son plus bas niveau de près de trois ans contre le billet vert, après que la Banque populaire de Chine eut dévalué la monnaie nationale à la suite d'indicateurs économiques jugés décevants.

Chute des matières premières

Les cours du brut ont eux aussi fortement reculé après cette décision annoncée par le premier consommateur d'énergie mondial. Des matières premières telles que le cuivre, l'aluminium, le nickel et le zinc ont perdu entre 2% et 3,5%.

Huit des dix indices sectoriels de l'indice S&P ont fini dans le rouge et en premier lieu celui des matières premières , qui laisse 1,93%. L'indice de l'énergie, qui avait accompagné celui des matières premières dans son rétrogradage, a par la suite fortement réduit ses pertes et ne cède plus que 0,19%.

L'indice S&P-500 avait enregistré lundi sa meilleure hausse depuis mai, porté par les gains précisément des valeurs des matières premières et par l'annonce de l'acquisition de Precision Castparts par Warren Buffett.

ATS