Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Wall Street a légèrement baissé mardi après une séance peu animée, pendant laquelle les investisseurs n'ont pas voulu prendre de risques à trois jours de chiffres sur l'emploi américain. Le Dow Jones a cédé 0,27% et le Nasdaq 0,19%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a perdu 47,51 points à 17'550,69 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 9,84 points à 5105,55 points. L'indice élargi S&P 500, que de nombreux investisseurs jugent le plus représentatif, a reculé de 0,22%, soit 4,72 points, à 2093,32 points.

"La seule chose à dire, c'est que les investisseurs ne veulent prendre aucun risque avant les chiffres de vendredi sur l'emploi", a résumé Jack Ablin, de BMO Private Bank.

Le marché attend avec impatience ces chiffres, que le gouvernement américain publiera pour le mois de juillet. Ils pourraient influencer le calendrier choisi par la Réserve fédérale (Fed) pour commencer à relever ses taux, actuellement presque nuls, et retirer ainsi un précieux soutien à l'économie.

Pour le moment, les indices n'ont guère réagi au seul indicateur notable du jour, un net rebond en juin des commandes industrielles américaines, auquel s'attendaient les analystes après deux mois dans le rouge.

Dans ce contexte peu animé, "ce qui est le plus intéressant, c'est Apple, qui est passé hier pour la première fois depuis deux ans sous sa moyenne mobile à 200 jours", un repère que certains investisseurs jugent important pour jauger la santé boursière du titre, a estimé Michael James, de Wedbush Securities.

ATS