Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Wall Street a bondi vendredi, effaçant sa forte baisse de la veille, après de bons chiffres sur l'emploi américain et des propos jugés rassurants de Mario Draghi, président de la BCE. Le Dow Jones a pris 2,12% et le Nasdaq 2,08%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a gagné 369,96 points à 17'847,63 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 104,74 points à 5142,27 points.

Jugé le plus représentatif par de nombreux investisseurs, l'indice élargi S&P 500 a avancé de 42,07 points, soit 2,05%, à 2091,69 points.

Au lendemain d'une nette baisse, les principaux indices ont d'abord ouvert sur une timide hausse avant d'accélérer pendant la première moitié de séance pour se maintenir en très forte hausse jusqu'à la clôture.

"Encore une fois, on assiste à la résistance incroyable de ce marché" américain, a souligné Michael James, de Wedbush Securities. "Depuis le début de l'année, chaque fois qu'il y a un net repli, cela devient une occasion de repartir à l'achat."

Wall Street a d'abord accueilli favorablement des chiffres sur l'emploi américain de novembre, qui ont témoigné d'une solidité persistante en se révélant même un peu meilleurs que prévu avec 211'000 embauches nettes.

"On peut les interpréter de deux façons", a expliqué M. James. "Soit comme le signe d'une économie en forme, soit comme un sujet de préoccupation, car ils donnent le champ libre à la Réserve fédérale pour relever ses taux dans deux semaines."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS