Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse de New York a terminé en forte baisse en raison notamment d'un nouveau recul des cours du pétrole. Le Dow Jones et le S&P 500 accusent chacun leur repli le plus marqué sur une séance depuis environ trois mois. Les valeurs de l'énergie ont souffert, de même que les titres liés aux autres ressources de base, pénalisés par la vigueur du dollar.

L'indice Dow Jones a perdu 331,34 points, soit 1,86%, à 17'501,65. Le Standard & Poor's 500, plus large, a reculé de 1,83% à 2020,58 et le Nasdaq Composite a cédé 1,57% à 4652,57 points.

Tous les indices sectoriels du S&P ont fini dans le rouge, celui de l'énergie subissant les plus fortes pertes avec -3,99%. Avec la chute des cours du pétrole et l'envolée du dollar, monnaie d'échange de nombre de matières premières, cet indice a perdu presque 20% en six mois.

Le cours du brut léger américain est passé lundi sous le seuil symbolique de 50 dollars le baril pour la première fois depuis avril 2009. Le Brent de mer du Nord a également chuté, terminant à 53,11 dollars le baril, en recul de 3,11 dollars (-5,87%).

Hors énergie, Ford recule de 3,9% après la décision de Citigroup d'abaisser sa recommandation sur le titre, d'"achat" à "neutre". Le laboratoire Cempra s'envole de plus de 7% en réaction aux résultats positifs d'études cliniques de phase III pour son nouvel antibiotique solithromycine.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS