Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Wall Street a terminé sur un rebond (archives).

KEYSTONE/AP/MARY ALTAFFER

(sda-ats)

Wall Street a fini mercredi sur un net rebond pour la deuxième séance consécutive, toujours entraînée par l'optimisme des Bourses européennes malgré les incertitudes liées au projet de Brexit. Le Dow Jones a gagné 1,64% et le Nasdaq 1,86%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a progressé de 284,96 points à 1'.694,68 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 87,38 points à 4779,25 points. L'indice élargi S&P 500 a gagné 34,68 points, soit 1,70%, à 2070,77 points.

Pour Art Hogan, chez Wunderlich Securities, "il y a beaucoup de précipitation pour retrouver un équilibre" sur les marchés après le vent de panique qui a soufflé vendredi et lundi à l'issue du vote des Britanniques en faveur d'une sortie de leur pays de l'Union européenne (Brexit).

Le résultat, c'est "qu'on a remonté la moité du chemin qu'on avait parcouru" à la baisse après le référendum, a-t-il ajouté.

Une performance un peu moins spectaculaire que celles des Bourses de Londres et Francfort, qui ont déjà effacé toutes les pertes essuyées vendredi et lundi.

A New York, "le facteur peur et la réaction cataclysmique qu'on avait vus ont été modulés, jusqu'à ce qu'on arrive à un mode attentiste" à l'approche de la saison des résultats d'entreprises, a ajouté M. Hogan.

La volatilité des échanges s'est nettement calmée, et les indices ont ainsi pu bénéficier de la remontée des cours du pétrole, revenus mercredi autour du seuil des 50 dollars le baril après l'annonce d'une baisse des stocks de brut et de la production aux Etats-Unis.

ATS