Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Wall Street a terminé mercredi en hausse une séance volatile marquée par des signaux contradictoires sur la crise grecque et des indicateurs rassurants sur la santé de l'économie américaine. Le Dow Jones a gagné 0,79%, et le Nasdaq 0,53%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a pris 138,4 points pour terminer à 17'757,91 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 26,26 points à 5013,12 points. L'indice élargi S&P 500, dont les performances sont généralement jugées plus représentatives, a gagné 0,69%, soit 14,31 points, à 2077,42 points.

Les gains des indices ont été atténués en fin de séance après les propos du premier ministre grec Alexis Tsipras appelant à nouveau les Grecs à voter "non" au référendum de dimanche. La Grèce a laissé passer mardi une échéance de 1,6 milliard d'euros due au Fonds monétaire international (FMI).

La Bourse de New York a été soutenue en outre par une bonne statistique de l'emploi. Le secteur privé a créé 237'000 emplois en juin aux Etats-Unis, au plus haut depuis décembre, une situation propre à inciter la Federal Reserve à lancer un cycle de hausse des taux dans le courant de l'année.

ATS