Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse de New York a clos sur un rebond (archives).

KEYSTONE/AP/MARK LENNIHAN

(sda-ats)

Wall Street a monté vendredi, achevant sur une bonne note une semaine marquée par des fluctuations erratiques face aux incertitudes sur les intentions de la Réserve fédérale (Fed). Le Dow Jones a gagné 0,38% et le Nasdaq 1,21%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a pris 65,54 points à 17'500,94 points et le Nasdaq, dominé par la technologie et porté par de bons résultats dans les semi-conducteurs, 57,03 points à 4769,56 points. L'indice élargi S&P 500 s'est adjugé 12,28 points, soit 0,60%, à 2052,32 points.

"On a observé une instabilité accrue cette semaine: une séance en hausse, une séance en baisse, une séance en hausse...", a résumé David Levy, de Republic Wealth Advisors. "La Bourse semble manquer de conviction dans un sens ou l'autre: elle ne tente pas de repartir vers des records, mais elle n'est pas non plus encline à franchement se replier".

De fait, le rebond de vendredi permet simplement à Wall Street, qui avait bien commencé la semaine pour se replier à partir de mardi, de faire du surplace hebdomadaire.

"La Bourse est toujours en train de s'ajuster face à l'idée que la Fed pourrait relever ses taux dès juin, car ce risque a augmenté cette semaine", a précisé M. Levy.

Alors que les investisseurs ne croyaient plus à un rapide durcissement de la politique monétaire de la banque centrale américaine, plusieurs de ses responsables ont prévenu qu'une telle éventualité restait à l'ordre du jour et le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed, publié mercredi, est allé dans le sens de ces mises en garde.

Dans ce contexte, malgré un bon chiffre vendredi sur le secteur immobilier américain, les investisseurs restaient prudents sur la performance observée par Wall Street en fin de semaine.

ATS