Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Wall Street a fini la séance de vendredi sans direction, de bonnes performances des valeurs technologiques ne suffisant pas à réprimer la tentation de prises de bénéfices. Le Dow Jones a cédé 0,19% et le Nasdaq a gagné 0,91%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 33,80 points à 18'086,45 points et le Nasdaq, à dominante technologique, a pris 46,96 points à 5210,14 points. Il bat ainsi un deuxième record en deux jours grâce à un bond spectaculaire de Google.

Le S&P 500, un indice élargi que beaucoup d'investisseurs jugent plus représentatif, a gagné 0,11%, soit 2,35 points, pour terminer à à 2126,64 points, se rapprochant encore de son dernier record de la fin mai. Le bond de 16,26% du groupe internet Google a porté le Nasdaq et soutenu le S&P, alors que le recul du prix du pétrole a pesé sur des valeurs pétrolières qui sont des poids lourds du Dow Jones.

Selon Howard Silverblatt, chez S&P Dow Jones Indices, Google a gagné en une seule journée quelque 65,1 milliards de dollars de capitalisation boursière, pour un total de 468,3 milliards de dollars. Cela en fait la deuxième entreprise cotée la plus chère au monde, derrière Apple, a noté Gregori Volokhine, chez Meeschaert.

Ce bond, au lendemain de résultats qui ont été l'occasion pour le groupe de Mountain View d'annoncer son intention de maîtriser ses coûts, a permis à lui seul au S&P de se hisser dans le vert, puisqu'il a compté pour 6,20 points de cet indice.

Quant au Dow Jones, même avec son léger recul du jour, il a tout de même enregistré l'une de ses meilleures semaines depuis de longs mois, a souligné Kenny Landgraf, chez Kenjol Capital.

ATS