Toute l'actu en bref

En l'absence d'indicateur américain notable, la séance de lundi ä la Bourse de New York a été marquée par les retombées de l'échec de Donald Trump à faire adopter une réforme de la santé au Congrès.

KEYSTONE/AP/RICHARD DREW

(sda-ats)

Wall Street a fini sans direction lundi, résistant à une vague d'inquiétudes à la suite d'un échec politique du président Trump face au Congrès en fin de semaine précédente. Le Dow Jones a perdu 0,22% et le Nasdaq a pris 0,20%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 45,74 points à 20'550,98 points et le Nasdaq, à dominante technologique, a gagné 11,64 points à 5840,37 points. L'indice élargi S&P 500 a reculé de 2,39 points, soit 0,10%, à 2341,59 points.

"La Bourse s'en sort bien mieux que ce à quoi on pouvait s'attendre", a reconnu Sam Stovall, de CFRA. "Elle avait ouvert en forte baisse sur fond d'inquiétudes quant à une perte d'influence du président Trump à Washington. Mais elle s'est remise en cours de séance."

En l'absence d'indicateur américain notable, la séance a été marquée par les retombées de l'échec de Donald Trump à faire adopter une réforme de la santé au Congrès, où le président détient pourtant une majorité républicaine.

Réforme fiscale

"Aujourd'hui, les discussions se concentrent sur l'échec de l'abrogation d'Obamacare", a résumé Chris Low, de FTN Financial.

M. Trump souhaitait en effet remplacer le système hérité de son prédécesseur, Barack Obama, mais il s'est heurté à une opposition multiple des ailes centriste et conservatrice de son propre parti, au point de renoncer juste avant le week-end à présenter le texte au vote.

"Il y a des analyses très pessimistes, selon lesquelles tout le programme de Trump est menacé par le fait qu'il n'a pas pu réformer le système de santé... Mais je ne pense pas que la majorité des investisseurs soient de cet avis", a relativisé M. Low.

"Le président n'a jamais semblé très investi dans cette réforme et semble bien plus enthousiaste à l'idée de baisser les impôts", a-t-il expliqué, remarquant que M. Trump avait vite marqué son intention de passer immédiatement à la réforme fiscale.

Le marché obligataire avançait. Vers 22h20 (heure suisse), le rendement des bons du Trésor à 10 ans baissait à 2,375%, contre 2,414% vendredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,982%, contre 3,018% précédemment.

ATS

 Toute l'actu en bref