Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Wall Street a fini en baisse lundi la première séance de la dernière semaine boursière de 2015. Elle a été entraînée par les valeurs de l'énergie qui subissent le recul marqué des cours pétroliers, et par Apple.

Ce faisant, l'indice S&P-500 revient un peu en territoire négatif sur l'ensemble de l'année 2015.

Sur le plan sectoriel, l'indice des valeurs de l'énergie accuse de loin la plus grosse perte, de 1,79%. Le nouveau marasme du marché pétrolier a poussé les investisseurs à se délester de valeurs pétrolières telles que Chevron et Exxon Mobil, qui ont laissé 1,84% et 0,74% respectivement.

Les trois grands indices avaient réalisé la semaine passée leur meilleure performance hebdomadaire depuis la mi-novembre, gagnant autour de 2,5%, dopés précisément par le bond sans lendemain des valeurs énergétiques.

L'indice Dow Jones a cédé 23,90 points (0,14%) à 17'528,27 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 4,49 points (0,22%) à 2056,50 points. Le Nasdaq Composite a laissé 7,51 points (0,15%) à 5040,99.

Les volumes devraient rester minces tout au long de la semaine, ce qui est souvent synonyme de plus de volatilité. Apple a cédé 1,12%, ayant perdu 9% durant le mois écoulé, les investisseurs craignant que les ventes d'iPhones baissent pour la première fois, l'an prochain.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS