Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Wall Street a fini sans direction vendredi, les craintes de taux d'intérêts plus élevés et d'un dollar plus fort venant réduire l'optimisme suscité par un discours de la présidente de la Fed, Janet Yellen. Le Dow Jones a gagné 0,70% mais le Nasdaq a perdu 1,01%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a pris 113,35 points à 16'314,67 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, a perdu 47,98 points à 4686,50 points, ayant renoncé deux heures avant la clôture à se maintenir dans le vert. Très suivi par les investisseurs, l'indice élargi S&P 500 est resté presque stable, reculant juste de 0,05%, soit 0,90 point, à 1931,34 points.

En début de séance, comme "le marché avait trop vendu" depuis une semaine, "le temps était venu d'un rebond", a expliqué Michael James, chez Wedbush Securities.

Dans ce contexte, "Mme Yellen en apportant un peu de clarté" jeudi soir sur les intentions de la Fed (Réserve fédérale américaine), qui vise toujours une normalisation progressive de sa politique monétaire à partir de cette année, vu les conditions économiques actuelles plutôt satisfaisantes, "a certainement aidé à redonner de la force au marché", a ajouté M. James.

ATS