Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Wall Street recule, l'incertitude politique et les banques pèsent

L'indice Dow Jones a perdu 166,62 points, soit 0,91%, à 18'094,83. Le Standard & Poor's 500 a cédé 18,59 points (-0,86%) à 2146,10 et le Nasdaq Composite a reculé de 48,26 points (-0,91%) à 5257,49 (archive).

KEYSTONE/AP/MARK LENNIHAN

(sda-ats)

La Bourse de New York a fini en baisse lundi. Elle a été pénalisée par l'incertitude sur l'issue de la campagne présidentielle américaine, mais aussi par le repli des valeurs financières en raison des doutes sur la santé de Deutsche Bank.

L'indice Dow Jones a perdu 166,62 points, soit 0,91%, à 18'094,83. Le Standard & Poor's 500 a cédé 18,59 points (-0,86%) à 2146,10 et le Nasdaq Composite a reculé de 48,26 points (-0,91%) à 5257,49.

Si la campagne pour la succession de Barack Obama a jusqu'à présent eu peu d'impact sur les marchés financiers, ceux-ci commencent à s'y intéresser. D'autant que les sondages d'opinion les plus récents montrent un resserrement de l'écart entre la démocrate Hillary Clinton et Donald Trump, le candidat du Parti républicain.

A six semaines du scrutin, certains investisseurs craignent que cette incertitude n'alimente la volatilité dans certains secteurs concernés directement par les enjeux de la campagne, comme l'assurance santé, la pharmacie et l'industrie.

"Pour l'instant, Wall Street penche pour Hillary parce qu'elle est connue. Trump, c'est l'inconnu", explique Jake Dollarhide, directeur général de Longbow Asset Management. "Mais je ne pense pas qu'il soit trop tard pour que Wall Street se laisse séduire par Trump."

Banques dans la tourmente

Autre motif de préoccupation pour le marché actions: les déboires de Deutsche Bank. La première banque allemande a dû assurer qu'elle était capable de résoudre seule - donc sans l'aide de l'Etat allemand - les problèmes liés à la menace de la justice américaine d'une amende de 14 milliards de dollars dans un litige sur des produits financiers.

Le titre Deutsche Bank coté à New York a perdu plus de 7% et touché un plus bas historique. Dans son sillage, Goldman Sachs , plus forte baisse du Dow Jones, a reculé de 2,21% et JPMorgan 2,19%, le S&P des financières 1,54%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.