Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Wall Street a légèrement baissé mercredi (archives).

KEYSTONE/AP/RICHARD DREW

(sda-ats)

Wall Street a légèrement baissé mercredi, le peu d'actualité économique la laissant dubitative face aux incertitudes à l'international et sur la politique américaine. Le Dow Jones a perdu 0,29% et le Nasdaq 0,52%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 59,44 points à 20'591,86 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 30,61 points à 5836,16 points. L'indice élargi S&P 500 a reculé de 8,85 points, soit 0,38%, à 2344,93 points.

"L'embellie de la Bourse est en train de se heurter à des obstacles, avec notamment des inquiétudes géopolitiques sur la Syrie, la Russie...", a résumé Alan Skrainka, de Cornerstone Wealth Management.

La Russie et les Etats-Unis ont exposé leurs divergences sur la Syrie mercredi, et plus largement la défiance qui prévaut entre eux, malgré un entretien entre le président russe Vladimir Poutine et le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson.

De façon générale, "plusieurs sujets continuent à freiner l'enthousiasme du marché", a reconnu dans une note Tony Dwyer, de Canaccord.

Il évoquait non seulement les inquiétudes géopolitiques, mais aussi le ton récemment plus agressif de la Réserve fédérale (Fed) sur son resserrement monétaire.

"Et, surtout, il y a des inquiétudes sur la capacité du gouvernement Trump à faire adopter sa réforme fiscale", a enchaîné M. Skraika. "Les investisseurs sont en train de réévaluer les chances que soient adoptées de telles mesures."

Alors que les promesses de Donald Trump, notamment en matière de fiscalité, avaient fait flamber Wall Street après son élection fin 2016, certains médias ont rapporté en début de semaine que le chef d'Etat était en train de reprendre à zéro son projet de refonte des impôts.

"On s'attend moins à une réforme fiscale cette année", a reconnu M. Hogan, évoquant comme autre facteur négatif l'effet défavorable sur les banques d'un récent bond du marché obligataire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS