Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La bourse de New York a terminé en hausse et ses principaux indices ont atteint de nouveaux records (archives).

KEYSTONE/AP/MARK LENNIHAN

(sda-ats)

Wall Street a terminé en hausse mercredi. Le Dow Jones, le Nasdaq et le S&P 500 ont terminé à des sommets dans le sillage d'une nouvelle série de résultats d'entreprises et d'une progression des prix du pétrole.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a progressé de 0,31% ou 66,02 points à 21'640,75 points, le Nasdaq, à forte coloration technologique, de 0,64%, ou 40,74 points à 6385,04 points, et l'indice élargi S&P 500 de 0,54%, ou 13,22 points, à 2473,83 points.

Après des premiers résultats, en particulier de banques, "plutôt satisfaisants", "on saura vraiment dans deux semaines comment les entreprises américaines s'en sont sorties au deuxième trimestre", a relevé Maris Ogg de Tower Bridge Advisors. "Mais je suis plutôt confiante dans le fait qu'elles atteindront leurs objectifs, voire qu'elles les dépasseront légèrement", a-t-elle noté.

"Si on se fie aux résultats des sociétés qui ont jusqu'à présent publié leurs chiffres, la croissance des bénéfices s'affiche actuellement à 12% et celle des chiffres d'affaires à 6%. C'est bien meilleur que ce qu'on anticipait", a indiqué pour sa part Art Hogan de Wunderlich Securities.

Baisse pour IBM

La banque d'affaires Morgan Stanley, qui publiait ses chiffres avant la séance mardi, a ainsi dépassé les attentes et fait mieux que ses concurrentes dans l'activité de courtage. Son titre a grimpé de 3,28%. Le groupe informatique IBM, qui a vu son chiffre d'affaires baisser pour le 21e trimestre de suite, a en revanche reculé de 4,20%, freinant l'avancée du Dow Jones.

La montée des cours du pétrole à son plus haut niveau en six semaines a aidé le marché. L'indice regroupant les valeurs de l'énergie au sein du S&P 500 est monté de 1,40%.

Le principal indicateur du jour a par ailleurs dépassé les attentes, les mises en chantier de logements rebondissant vivement en juin aux Etats-Unis pour s'établir à leur plus haut niveau en quatre mois.

Le marché obligataire reculait. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans, qui évolue à l'inverse du prix des obligations, montait vers 22h15 à 2,268% contre 2,259% mardi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,847% contre 2,846%.

ATS