Toute l'actu en bref

Les résultats des sociétés n'ont pas permis à Wall Street de s'orienter clairement.

KEYSTONE/AP/RICHARD DREW

(sda-ats)

Les tout derniers résultats de sociétés ont provoqué une clôture de Wall Street en ordre dispersé mercredi. Le Nasdaq s'est appuyés sur les gains des sociétés high tech, mais au sein de ces dernières, IBM a au contraire plombé le Dow Jones.

International Business Machines a perdu près de 5%. L'entreprise a annoncé mardi une baisse du chiffre d'affaires trimestriel plus importante que prévu, en raison d'une contraction de la demande de services informatiques.

Morgan Stanley, en hausse de 2%, a publié mercredi un bénéfice trimestriel meilleur que prévu, en hausse de 74%, porté par les revenus liés au trading obligataire qui ont presque doublé à la faveur du relèvement des taux d'intérêt de la Réserve fédérale américaine.

L'indice Dow Jones a perdu 118,79 points (0,58%) à 20'404,49 points. Le S&P-500 a cédé 4,02 points (0,17%) à 2338,17 points. Le Nasdaq Composite a avancé de 13,56 points (0,23%) à 5863,03 points.

La montée des tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord et une élection présidentielle très incertaine en France favorisent les valeurs refuge telles que les Treasuries et l'or.

Wall Street évolue non loin de niveaux records et le marché s'interroge sur la capacité du président Donald Trump à mettre ses promesses de campagne en pratique. Les investisseurs espèrent que les résultats de sociétés trimestriels viendront justifier des valorisations élevées.

Pour l'heure, sur les 45 sociétés du S&P-500 qui ont publié leurs comptes, près de 76% ont dépassé le consensus, selon Thomson Reuters I/B/E/S. Les bénéfices des sociétés sont attendus en hausse de 10,7% au premier trimestre, ce qui serait leur meilleure performance depuis 2011.

ATS

 Toute l'actu en bref