Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Walter Haefner, le discret fondateur et propriétaire d'AMAG, est décédé mardi dernier à l'âge de 101 ans. Ce pionnier du commerce automobile, premier importateur de VW Coccinelles en Suisse, a marqué de son empreinte l'économie helvétique.

La cérémonie funéraire a eu lieu dans la plus stricte intimité. Les obsèques publiques auront lieu le 3 juillet à la cathédrale Fraumünster de Zurich, a indiqué mardi l'entreprise AMAG.

Walter Haefner est né le 13 septembre 1910. Ce fils de missionnaire est attiré très jeune par le commerce. A dix-neuf ans, il décroche un poste de directeur des ventes auprès de l'entreprise pétrolière Shell.

Il prend ensuite la direction de l'entreprise Motul à Wädenswil (ZH), avant d'être repéré par General Motors et de devenir, à 30 ans à peine, responsable de la région Nord-Est de la Suisse. Ce poste marque le début d'une longue histoire dans la branche automobile.

La guerre interrompt son travail auprès de General Motors. Walter Haefner décide de produire, au moyen de ses propres économies, des appareils à gazogènes au charbon de bois, qu'il fait fabriquer dans les ateliers de la société AMAG, alors sise à Zurich.

Importateur visionnaire

Suite à la faillite de cette société, Walter Haefner décide de la reprendre. AMAG Automobil- und Motoren voit ainsi le jour en janvier 1945. Dès l'armistice, Walter Haefner importe les premières Jeeps. Outre des contrats d'importations signées avec Chrysler, Dodge et Plymouth, il importe en 1948 les premières VW Coccinelles.

L'entrepreneur met également sur pieds un réseau de concessionnaires, tout en utilisant de manière extensive la publicité. AMAG devient le plus grand entrepreneur automobile de Suisse, proposant les automobiles de marques Volkswagen, Skoda, Audi, SEAT et Porsche.

Walter Haefner a diversifié ses activités en fondant de nombreuses entreprises plus ou moins en lien avec la branche automobile. A la tête d'une fortune considérable, il figurait au classement des 300 personnalités les plus riches de Suisse établi par "Bilan".

ATS