Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Washington déterminera dans les prochains jours qui a tué Khashoggi

Donald Trump affirme qu'un rapport complet sur le meurtre de Jamal Khashoggi sera achevé dans les prochains jours (archives).

KEYSTONE/EPA/JIM LO SCALZO

(sda-ats)

Les Etats-Unis détermineront dans les prochains jours qui a tué le journaliste et dissident saoudien Jamal Khashoggi le 2 octobre au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, a assuré samedi le président américain Donald Trump. Il a promis un "rapport complet".

Parlant à des journalistes à Malibu, où il a visité samedi des zones ravagées par les incendies, M. Trump a annoncé qu'un "rapport complet" sur le fait de savoir "qui l'a fait" serait achevé "dans les deux prochains jours", soit dimanche ou lundi, puis il a mentionné un délai différent, "lundi ou mardi".

Quelques heures plus tôt, Heather Nauert, porte-parole du département d'Etat américain, avait indiqué que les Etats-Unis n'avaient, à ce stade, abouti à aucune "conclusion définitive" sur les responsabilités dans l'assassinat de Jamal Khashoggi.

Elle réagissait à des informations du Washington Post et du New York Times, citant des sources anonymes selon lesquelles la CIA a conclu que c'était le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane (MBS) qui avait commandité l'assassinat du journaliste.

Spéculations prématurées

Heather Nauert a déclaré qu'au moment, où elle parlait il était prématuré de désigner tel ou tel responsable. "Les récentes informations selon lesquelles le gouvernement américain a abouti à une conclusion définitive sont inexactes", a-t-elle indiqué dans un communiqué. "Nombre de questions sans réponses demeurent".

Selon le Washington Post, Khalid ben Salmane a conseillé à M. Khashoggi de se rendre au consulat saoudien à Istanbul, lui assurant qu'il ne lui arriverait rien. Le quotidien précise qu'il avait passé ce coup de téléphone à la demande de son frère MBS, ajoutant qu'il n'était pas clair si Khalid ben Salmane était au courant que M. Khashoggi serait ensuite assassiné.

Entré le 2 octobre dans le consulat saoudien d'Istanbul, le journaliste Jamal Khashoggi, critique du pouvoir saoudien, y a été assassiné. Le procureur général saoudien a admis jeudi que le journaliste avait été brutalisé, drogué et démembré sur place.

Sur un total de 21 suspects, le procureur général a inculpé à ce jour onze personnes qui seront déférées devant la justice. Il a requis la peine capitale pour cinq d'entre elles.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.